• Les techniques de manipulation

Le gaslighting: une technique de manipulation pour gagner du pouvoir

Le gaslighting est une technique par laquelle une personne, dans le but de gagner plus de pouvoir, choisit une victime et commence à la faire douter de sa réalité. Et cela marche bien mieux que ce qu’on pourrait penser. Tout le monde est susceptible de faire du gaslighting, et c’est une technique courante chez les agresseurs, dictateurs, narcissiques ou ceux qui mettent en place un culte de leur personne.

  • Ils disent des mensonges flagrants

    Le but est ici de vous déstabiliser et de vous déphaser.

  • Ils utilisent ce qui vous est proche et cher comme munition

    Ils savent combien vos enfants sont importants pour vous, et combien votre identité est importante pour vous. Ils attaquent les fondations de votre être.

  • Ils nient avoir dit quelque chose, même si vous en avez la preuve

    Vous savez qu’ils vous ont dit ou fait quelque chose mais ils le nient, encore et encore. Cela commence à vous faire questionner les faits et votre réalité. Et plus ils font cela, plus vous questionnez votre réalité et commencez à accepter la leur.

  • Ils vous ont à l’usure

    C’est l’une des choses les plus insidieuses avec le gaslighting : il se fait graduellement, au fil du temps. Un mensonge par-ci, un mensonge par-là, et les choses commencent à escalader. Même les personnes les plus intelligentes, les plus conscientes d’elles-mêmes, peuvent se faire prendre dans le gaslighting.

  • Leurs actions ne suivent pas leurs paroles

    Lorsque l’on a affaire à une personne qui pratique le gaslighting, mieux vaut prendre en compte leurs actions que leurs paroles. Leurs paroles ne signifient rien, il s’agit juste de parler. Le problème est bien ce qu’ils font (ou ne font pas).

  • Ils s’engagent dans le renforcement positif pour vous troubler

    Cette personne qui vous sape, vous dit que vous ne valez rien, vous félicite aujourd’hui pour quelque chose que vous avez fait. Cela ajoute encore au sentiment de malaise car vous pensez « bon, finalement, peut-être qu’il/elle n’est pas si mauvais·e que ça ». C’est une technique calculée pour vous déstabiliser et, encore une fois, vous faire questionner votre réalité.

  • Ils savent que la confusion affaiblit les gens

    Les gaslighters savent que tout le monde aime avoir un sentiment de stabilité et de normalité. Leur but est de déraciner cela et de vous faire constamment vous questionner. Et la tendance humaine la plus naturelle est de se tourner vers la personne qui vous fait vous sentir le plus stable : justement celle qui pratique le gaslighting!

  • Ils projettent

    Qu’il s’agisse de quelqu’un qui consomme des drogues ou qui vous trompe, ils vous accusent sans arrêt de cela. Cela arrive même si souvent que vous commencez à vous défendre, et êtes ainsi distrait du comportement du gaslighter.

  • Ils essayent de monter les autres personnes contre vous

    Les gaslighters sont des maîtres dans l’art de manipuler les personnes et de trouver celles qui se tiendront à leur côté, peu importe ce qui se passe, et ils utilisent ces personnes contre vous. Ils vont ainsi faire des commentaires tels que « cette personne sait que tu as tort » ou « cette personne aussi pense que tu es inutile ». Gardez à l’esprit que cela ne signifie pas que ces personnes ont réellement dit ces choses. C’est tout à fait conscient: l’isolation leur donne plus de pouvoir.

  • Dire aux autres que vous perdez la tête

    Voici l’un des outils les plus efficace du gaslighter, car c’est réellement méprisant. Il sait très bien que, s’il dit à tout le monde que vous perdez la tête, les autres ne vous croiront pas lorsque vous direz qu’il est abusif ou hors de contrôle. C’est une technique très bien maîtrisée.

  • Ils vous disent que tous les autres mentent

    En vous disant que tout le monde vous ment, cela vous fait encore une fois questionner votre réalité. Vous n’avez jamais connu quelqu’un capable d’autant d’audace, il doit donc dire la vérité, n’est-ce pas ? Il s’agit bien encore d’une technique de manipulation qui fait que les gens vont se tourner vers le gaslighter pour avoir la « bonne » information, qui n’est pas du tout correcte.

8 autres techniques de manipulation psychologique utilisées par les PN pour contrôler votre vie

La projection mentale (stratégie du bouc émissaire)

La projection est le mécanisme de défense des manipulateurs. C’est un trait distinctif de ces personnes : elles refusent catégoriquement d’admettre ou même de percevoir leurs propres défauts, sont incapables d’assumer leurs actes. Elles peuvent donc faire et dire tout et n’importe quoi pour éviter d’être tenues responsables. C’est là qu’entre en scène la projection mentale : la personne ayant un comportement négatif, plutôt que de l’admettre, va déplacer la responsabilité en les attribuant à quelqu’un d’autre. C’est une réaction qui permet au manipulateur de se débarrasser de sa culpabilité et de sa honte inconsciente de lui-même.  La victime devient ainsi une sorte de bouc émissaire, de poupée expiatoire que le manipulateur utilise en l’accusant pour se décharger de ce poids. Ce dernier évite ainsi d’avoir à s’encombrer avec le sens des responsabilités et le sens de la morale, pour cela il aura besoin que sa victime prenne cette responsabilité sur elle et surtout qu’elle se sente bien coupable, qu’elle éprouve de la honte, pour se rassurer. 

Dévier sans cesse la conversation par le biais de sophismes et d’arguments fallacieux

Parfois, on peut être tenté d’affronter les problèmes par le biais d’une bonne conversation, afin de trouver une solution commune dans un esprit de compromis. Si c’est bien sûr le comportement idéal à avoir avec une personne “normale”, dans le cas d’un pervers narcissique ou autre manipulateur, attendez-vous à tomber de haut ; il est parfois difficile de l’admettre, mais vous ne pourrez jamais avoir une vraie conversation.  En effet, si vous avez le malheur de les attaquer, les manipulateurs utilisent des stratagèmes élaborés, employant des biais cognitifs, des sophismes et autres arguments à logique fallacieuse qui leur permettent de “gagner” tous les débats, d’avoir toujours le dernier mot — même en ayant tort. Ils feront tout pour vous discréditer, vous frustrer, vous désorienter jusqu’à ce que vous ayez complètement perdu de vue le problème initial. Ne cherchez pas, à leurs yeux vous serez toujours la raison d’être de tous les problèmes.

Il n’y a qu’une seule solution, et elle est radicale : prendre conscience que les personnes toxiques ne se disputent pas avec vous, ils se disputent avec eux-mêmes tout en vous utilisant comme exutoire. Si vous essayez de les raisonner, vous leur donnez du grain à moudre et vous ne faites qu’empirer les choses pour vous. Il s’agit de se rendre compte que le problème ne vient pas de vous, mais bien de leur comportement. 

Stratégie de l’homme de paille

La stratégie de l’homme de paille n’est pas seulement la spécialité des pervers narcissiques puisqu’elle est aussi très utilisée en… politique. Il s’agit en fait de représenter de manière fausse ou d’exagérer de façon absurde vos propres pensées et sentiments. En déformant ainsi ce que vous dites d’une manière qui arrange votre interlocuteur, votre argument devient plus facilement attaquable. La différence, c’est que les pervers narcissiques poussent le vice au point de vous faire passer pour une personne mauvaise, en vous culpabilisant et en s’attaquant à vos émotions.  À terme, ce comportement finit par invalider totalement votre droit à avoir et à exprimer des pensées ou des émotions, ce qui est évidemment gravissime. Pour ne rien arranger, cela instaure un sentiment de doute et de culpabilité permanente, à chaque fois que vous tentez d’établir des limites et des bornes à ne pas franchir.

L’emploi de différentes formes de menaces et de chantage

Le problème avec les personnes toxiques, les manipulateurs mentaux et autres pervers narcissiques, c’est qu’ils vous menaceront sans cesse, vous prendront en otage sans (nécessairement) passer par la violence physique. C’est au final beaucoup plus traître et surtout, difficile à reconnaître comme une véritable forme de violence qu’une personne qui vous dirait “fais ça ou je te frappe”. Ne vous laissez pas faire, ce n’est pas parce qu’on ne vous menace pas physiquement que vous n’êtes pas victime de violences ! L’abus mental est une forme de violence bien réelle, que l’on a tendance malheureusement à reconnaître moins souvent.  Ne vous laissez pas faire, des associations existent pour vous aider. Le premier pas, le plus difficile, est de réaliser que vous êtes bel et bien victime de violences psychologiques. Et contrairement à ce que certains tentent de vous faire croire, le crédit à apporter à votre histoire est tout aussi important que pour une personne victime de violences physiques.

Le conditionnement destructeur

Les personnes toxiques peuvent vous conditionner lentement pour que vous finissiez par associer mentalement toutes vos forces, vos talents, tous vos beaux souvenirs et tous les moments heureux de votre vie avec la souffrance, la frustration, le malheur. Comment font-elles cela ? En insinuant au quotidien, de manière tout à fait innocente, des attaques contre des qualités, des traits de caractère ou des choses que vous idéalisez, qui vous définissent ou que vous prenez pour modèle. En plaçant ces associations cachées avec vous, sans même que vous ne le remarquiez, ils vous changent lentement et au fil du temps, vous apprennent à vous haïr.  Les pervers narcissiques vous “dresseront” à rejeter ou à avoir peur de faire les choses qui rendaient votre vie agréable et enrichissante, ils vous dégoûteront progressivement de tout ce que vous aimez, tout cela pour que vous reportiez toute votre attention sur eux.  La vérité, c’est qu’ils ont peur de tout ce que vous pouvez aimer d’autre à part eux, et de tout ce qui peut se placer entre eux et le contrôle qu’ils cherchent à exercer sur vous. 

Les campagnes de rabaissement public

Si une personne à tendance toxique ou manipulative ne parvient pas, en dépit de ses efforts, à modifier la manière dont vous vous percevez vous-même, ils chercheront à contrôler et à changer la manière dont les autres personnes vous perçoivent. Par exemple, devant des témoins, ils peuvent changer subitement de comportement et se mettre à jouer les martyrs, de sorte que — ironie du sort — c’est vous qui passez pour la personne toxique ! Cela peut aller loin, ils peuvent même finir par harceler vos proches afin d’ ”exposer la vérité” à votre sujet. Cette exposition leur permet de créer une façade pour cacher leur propre comportement abusif, et surtout, pour vous discréditer automatiquement si vous tentez de les dénoncer ou de parler à vos proches de ce qui vous arrive !

Il s’agit en effet aussi d’une “frappe préventive” pour salir votre réputation auprès des seules personnes qui pourraient vous soutenir et vous aider à lui faire face, afin de saboter votre potentiel réseau d’aide. Vous vous sentez ainsi seul(e), sans personne pour vous croire ou vous appuyer. Si c’est le cas et que malheureusement pour vous votre manipulateur a déjà saboté votre entourage familial et affectif, vous pouvez vous tourner vers des centres d’appel anonymes, voir un psychologue ou encore aller dans des associations spécialisées pour vous aider. Expliquer votre problème à des professionnels qui connaissent ce genre de problème (et qui vous croiront) peut être le meilleur moyen d’obtenir des conseils avisés et personnalisés si vous vous sentez seul au monde.

La triangulation

Faire intervenir l’opinion (réelle ou supposée), la perspective voire la menace d’une tierce personne : voilà à quoi se résume le principe de la triangulation. Ce stratagème est le plus souvent utilisé pour valider le point de vue abusif du PN tout en invalidant du même coup la réaction pourtant légitime de la victime face à l’abus.  Les pervers narcissiques adorent par-dessus tout faire intervenir plusieurs personnes de leur entourage personnel (des collègues de travail, des amis, des ex-partenaires amoureux voire même des membres de la famille) afin de provoquer la jalousie, l’incertitude en vous.  C’est un réflexe humain: lors d’une discussion, celui qui parvient à s’attirer les faveurs du public ou des témoins de la scène a “gagné” la dispute, quelle que soit la qualité de son argumentation. Après tout, si tous les autres (qui sont dans la pièce) sont d’accord avec lui, cela doit vouloir dire que vous avez tort, pas vrai ?

Pour se sortir de ce piège, souvenez-vous que vous avez affaire avant tout à un MANIPULATEUR. C’est-à-dire que cette autre personne est probablement manipulée par lui (peut-être même qu’il vous utilise vous aussi à votre insu, pour trianguler cette autre personne, vous montant l’un contre l’autre pour mieux vous contrôler tous les deux !). Pour faire face à cela, battez-le en utilisant sa propre arme contre lui. Essayez de le confronter en la présence d’une personne qui vous soutient et en qui vous avez entièrement confiance !

Le contrôle permanent des moindres petits aspects de votre vie

Plus important que tout, les manipulateurs adorent maintenir le contrôle sur autrui, et sont prêts à tout pour obtenir et conserver ce contrôle, de quelque manière que ce soit. C’est cette idée qui les obsède. Pour cela, ils sont prêts à tout : vous isoler, établir un contrôle permanent sur vos finances, sur les personnes que vous fréquentez, ce que vous lisez, où vous allez… Ils cherchent à gérer chaque facette de votre vie et ne vous laissent aucun espace libre pour vous développer. Et pourtant, la tactique la plus puissante qu’ils possèdent pour vous contrôler, c’est bel et bien de jouer avec vos émotions !

C’est pour mieux vous contrôler qu’ils inventent de toutes pièces des situations de conflit, afin de vous déstabiliser et de vous affaiblir. C’est pour mieux vous contrôler qu’ils s’effacent émotionnellement, pour vous couvrir d’amour et d’attention ensuite s’ils sentent qu’ils sont en train de perdre la main sur vous. Et c’est à cause de tout cela qu’ils vacillent sans cesse entre le vrai et le faux, et que vous ne pourrez jamais avoir de stabilité psychologique ni aucune certitude pour savoir qui cette personne est réellement, ce qu’elle ressent et ce qu’elle pense.

%d blogueurs aiment cette page :